Frederic Clerc-Renaud, sculpteur bronze

Sculpteur bronze certes, mais aussi artiste peintre et designer

retour site

Saturday, March 12, 2011

la sculpture, ce vice impuni

Douleur terrible au coude. Diagnostic: tennis elbow.
Ca ne touche pas que les tennismen, comme on pourrait le croire.
Mouvements de pronation et de supination, et voilà le résultat quand les tendons sont fatigués. Normalement c'est repos complet, sauf que j'ai pas pu m'empécher d'en faire une de plus. La dernière comme disent les ivrognes. "One last for the road".
Sauf qu'il n'y a pas de ligue des sculpteurs anonymes. Alors, en principe c'est chaque fois la dernière, et chaque fois la rechute. Relaps comme on dit. C'est trop bon. Pas tellement le moulage, mais le résultat… Dieu que c'est bon. Le moule qui se fissure et l'oeuvre qui apparait peu à peu. Une braise qu'on applique sur le coude. Sensation de brulure, mais on oublie, on occulte, on se concentre sur ce qu'on fait. On est "total-addict" et on pense déjà au prochain shoot, et à cet artiste qui brûlat jadis, tout son mobilier pour réussir la fonte de son oeuvre. Rien d'autre ne compte. Et quand le résultat est là… qu'on se dit qu'on en a enfin sorti une belle, une qui a de la gueule, on dit qu'on ne rechutera plus, en fin peut-être plus, ou plus encore, ou juste pour une petite. Mais au fond, on sait qu'on a ce vice impuni. Pas la lecture, mais la sculpture.

Share/Save/Bookmark

posted by admin at 14:21  

Powered by WordPress