Frederic Clerc-Renaud, sculpteur bronze

Sculpteur bronze certes, mais aussi artiste peintre et designer

retour site

Wednesday, October 23, 2013

Les éléphants

J’ai pu trouver une photo d’une sculpture grandeur nature d’un éléphant d’Afrique, avec une femme qui posait devant.
Je dois dire que c’est vraiment impressionnant.
Quatre mètres de haut, sept de long, on imagine mal le colosse.
Infini respect pour cette magnifique créature qui nous ressemble tellement, sociologiquement parlant.
Le sujet me passionne.
Les images de massacres orchestrés par les braconniers, et les riches chasseurs, qui chacun à sa façon, s’arrogent le droit de leur retirer la vie, me révoltent.
Je les mets dans le même sac, avec ceux qui laissent faire.
Tous ont en commun le motif de la cupidité, et de la vanité.
Ils sont dans une spirale destructrice, tandis que l’artiste est dans une optique constructrice.
Je prends beaucoup de plaisir à en faire des sculptures les plus réalistes q’il soit possible à mon niveau de débutant fraichement débarqué de l’anatomie humaine.
Je viens de commencer mon second mâle.
J’ai pris le partie de travailler à la façon d’un chaudronnier: en creux, sur un squelette de terre.
Ce faisant, on comprend certaines choses anatomiquement, et c’est plutôt étrange.
L’éléphant ressemble beaucoup au phacochère, au cochon, au sanglier, voire même, un morphing serait facile pour le faire passer à un grand félin comme le tigre ou le lion.
En travaillant sur ces animaux, ils deviennent familiers, au point qu’on a l’impression de les connaître intimement, comme des gens.
Les gens. C’est ainsi que je les appelle.
Comment, diable, des hommes peuvent ils leur infliger autant de dégâts et avec tant de barbarie, eux qui sont si pacifiques ?
Je pense que j’ai ouvert une nouvelle voie dans mon boulot de sculpteur.
L’art animalier. Les éléphants de bronze pour commencer.
Les animaux, nos meilleurs amis.

Share/Save/Bookmark

posted by admin at 19:36  

Powered by WordPress