Frederic Clerc-Renaud, sculpteur bronze

Sculpteur bronze certes, mais aussi artiste peintre et designer

retour site

Tuesday, July 27, 2010

“Expert” en art, à qui se fier ?

Les Faussaires: entre Snobisme et Cupidité Finalement, un expert a décrété que le tableau du Caravage n'était pas du maître. Tout en admettant qu'il est très intéressant, il ne peut pas être du célèbre peintre car on n'y retrouve pas vraiment sa patte. N'est ce pas un peu facile comme raisonnement quand on sait que nombre d'artistes signent des œuvres qui ne sont pas d'eux, mais de leurs sous-traitants ? A ce sujet, je me souviens d'un reportage sur un faussaire qui vit en Grande-Bretagne au milieu de son stock de faux de toutes signatures. Il déclarait avec un amusement évident, que nombre de ses clients, directeurs de banque, de sociétés d'assurance, changent de trottoir quand ils l'aperçoivent, car ils ont dans leurs actifs des tableaux qu'ils ont payé des fortunes, et qui sont faux. Ils ne l'ont su que lorsque le faussaire est tombé entre les mains de la justice. Des journalistes lui ont demandé de copier un artiste dont j'ai oublié le nom depuis. Des dessins sur papier, exécutés aux crayons de couleur. Très facile pour un artiste qui avoue savoir copier n'importe quel peintre. Sur ce , il s'est mis au travail, et dix minutes plus tard, l'affaire était achevée. Les journalistes, toujours en caméra cachée ont contacté le Louvre, dont un expert a confirmé qu'il s'agissait bien d'une œuvre de trucmuche. Pour plus de certitude, il a fait venir la spécialiste de cet artiste, qui, admirative,  a confirmé, ajoutant qu'il s'agissait d' un travail correspondant à sa période bleue et qu'il était d'une qualité qui ne laissait aucun doute. Naturellement, ce serait bien de revoir ce somptueux document. C'est un peu comme Jacques Martin qui, dans son émission, l'École des fans, demandait à un aréopage de sommeliers de retrouver en aveugle, l'origine de chacun des crus qui leurs était proposés. Chacun s'est mis au travail et a livré ses conclusions alambiquées: année, origine, exposition, nature du sol, cépage. Un seul a été hésitant, sur les cinq. Il se disait perplexe. Et avouait finalement, que selon lui, les cinq flacons contenaient le même vin. Le grand Jacques, demanda alors au public d'applaudir celui qui avait raison. Il serait intéressant de voir l'accueil que leur ont réservés, le lundi, leurs employeurs, qui les paient à prix d'or, pour servir les vins qui dorment dans les caves de leurs très prestigieux restaurants. Expert. Certains en sont vraiment. Mais pour les dénicher dans le tas de postulants au titre, peut-être faudrait il demander son avis à un expert en expert. Et les experts des plus grands musées ? Leur réponse est une forme d'aveu. Terrible: ils estiment en effet que 10 à 40 % des œuvres d'art moderne sont des faux. très intéressant par ailleurs Et, histoire d'un génie

Share/Save/Bookmark

posted by admin at 18:25  

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress