Frederic Clerc-Renaud, sculpteur bronze

Sculpteur bronze certes, mais aussi artiste peintre et designer

retour site

Saturday, September 22, 2007

Runway

C’est cette belle sculpture à droite.
Je viens d’en terminer le moulage en silicone coulé sous chape epoxy LV573.
C’est une résine que je conseille car elle est très facile à mettre en oeuvre pour obtenir un contre moule léger et assez rigide tout en permettant une épaisseur réduite à 2mm.
Ce moule en deux parties va permettre de créer une reproduction en cire destinée à la fonderie, en plâtre ou en résine.
Cinq jours de travail pour le moule. Sans perdre son temps.
Mais une affaire rentable car extrèmement onéreuse à sous traiter.

Share/Save/Bookmark

posted by admin at 23:54  

Saturday, September 22, 2007

Roussette de Savoie

Parenthèse dans la sculpture, la viticulture.
Aujourd’hui vendanges du blanc. Après un printemps estival, un été pluvieux et froid parfois, le cru 2007 s’annonçait assez mal, et c’était l’avis du champion du monde des sommeliers, également viticulteur.
Des vendanges en avance ! fin aout ! Alors qu’autrefois, il n’était pas rare de vendanger seulement en octobre. En chautagne, le 5 septembre, c’était la “ruée” pour sauver ce qui pouvait l’être, d’une saison mitigée. Mais comme septembre s’annonçait clément, ce
fut une bonne décision d’attendre quinze jours de plus, ce que de nombreux viticulteurs regrettent de ne point avoir fait, car si la récolte est peu abondante, les raisins sont sublimes de goût et de couleur. Pas de pourriture. Juste quelques grains desséchés,
sans doute par quelques jours de bise, comme des raisins de corinthe.
Quatre traitements en tout et pour tout.
Pas de saletés de produits.
De la bouillie bordelaise et du souffre comme faisaient les anciens.
Par contre les parcelles “bio” ont été ,dit on, souvent dévastées.
Quand ce n’est pas les orages de grèle qui n’ont laissé que les bois dans de nombreux vignobles, n’épargnant aucune région.
Tant qu’à faire, au vu de la crise viticole majeure dont souffre l’ensemble de la profession, je pense qu’il eut été de bon ton d’attendre le plus possible, de prendre des risques,
pour tenter de sublimer la qualité en attendant que septembre arrangeat les méfaits
d’un curieux été.
Au sortir, je pense que ceux qui auront su attendre, ainsi que certains bordelais envisageaient de faire, sortiront un excellent millesime, et ce, contre toute attente.
On ne le sait pas toujours, mais pourtant, les blancs de savoie, quand on sait où les prendre, sont tout autre chose que “le petit blanc de savoie”, terme réducteur dont
les affublent certains ignares.
Car en tout état de cause, il me semble tout à fait juste de dire qu’il font partie des meilleurs vins blancs français, et par conséquent, en tout chauvinisme, de la planète.
Et oui, il n’y a pas que” l’Alsace” ou le “Chablis”.
mais tant qu’à faire, si on veut s’en persuader, mieux vaut tater une bouteille du
sublime Prieuré Saint-Laurent, cépage “Altesse”, pour s’en convaincre. Et ce,
croyez le bien, sans aucun parti pris. Note du cru 2004 : 17/20.
La mondeuse, également, mérite le détour.
Les vins de Savoie

Share/Save/Bookmark

posted by admin at 21:32  

Powered by WordPress